le conseil général s'échauffe sur les transports publics

— 

A trois mois des élections cantonales, la tension monte au conseil général du Rhône. Une séance publique extraordinaire est prévue aujourd'hui après le report de celle de vendredi, faute du nombre d'élus requis. Les représentants de l'opposition de gauche ont en effet claqué la porte de l'hémicycle en raison d'un désaccord sur un dossier consacré aux transports. Le président centriste Michel Mercier souhaitait soumettre au vote la création d'un nouveau syndicat chargé d'organiser les transports publics hors du Grand Lyon. Autrement dit un concurrent du Sytral, l'autorité organisatrice des transports de l'agglomération, dans laquelle siège le département. « L'exécutif a présenté une vision réductrice et unilatérale des enjeux de transport pour le département et ses habitants », a regretté le chef de l'opposition Bernard Rivalta (PS), également président du Sytral. Des discussions sont actuellement en cours pour une extension du périmètre du Sytral au-delà de l'agglomération.F. C.