Colère des agents pénitentiaires devant la maison d'arrêt de Villefranche

SOCIAL Ils dénoncent leurs conditions de travail...

C.B.

— 

Le personnel pénitentiaire a manifesté le 17 décembre 2010 devant la maison d'arrêt de Villefranche-sur-Saône (Rhône) pour de meilleures conditions de travail.
Le personnel pénitentiaire a manifesté le 17 décembre 2010 devant la maison d'arrêt de Villefranche-sur-Saône (Rhône) pour de meilleures conditions de travail. — DR

A l’appel du syndicat UFAP-UNSA, une cinquantaine d’agents pénitentiaires se sont rassemblés ce vendredi matin devant les portes de la maison d’arrêt de Villefranche-sur-Saône, dans le Rhône, pour réclamer davantage de personnel.

Selon le syndicat, le nombre de surveillants est insuffisant et à l’approche des fêtes, «des agents sont rappelés une fois sur deux pendant leurs repos» pour venir travailler.

«Souffrance au travail»

Les portes de la maison d’arrêt de Villefranche ont été bloquées pendant près d’une heure. Des rangées de pneus avaient étaient installées devant les portes rouges de l’établissement. Et des petits feux ont été allumés. Les forces de l’ordre ont par la suite évacué les manifestants.

L’Ufap entend mener de nouvelles actions si ses revendications ne sont pas entendues. Déjà dans un courrier du 23 juillet envoyé à l'administration pénitentiaire, le syndicat évoquait «la souffrance au travail des agents» et des problèmes liés aux«conditions managériales de la maison d'arrêt de VIllefranche».