La police en renfort

Frédéric Crouzet

— 

La brigade anti-criminalité de Lyon se met à l'heure des malfaiteurs. Au lendemain de l'attaque de la boutique de luxe Zilli (2e) avec une voiture-bélier, la police a annoncé hier une série de mesures pour renforcer sa présence sur le terrain, notamment en modifiant ses horaires de patrouille en début de matinée. Car si le commando de quatre hommes armés a fracassé la vitrine du magasin à 5 h du matin, ce n'est pas un hasard.

5 h du matin, heure de la relève
« C'est l'heure de relève de la police. Il n'y a plus d'équipage dans la rue à ce moment », regrettait mercredi Régine Artaud, directrice de la boutique Zilli, quelques heures après le pillage. « Il est vrai que c'est un horaire sensible, celui du changement d'équipe à la Bac. Les malfaiteurs connaissent le truc », confirme Albert Doutre, directeur départemental de la sécurité publique du Rhône. Pour combler cette faille, la brigade devrait modifier ses horaires dès aujourd'hui. « On va se réorganiser pour assurer une couverture plus amplifiée sur le créneau de 4 h à 7 h du matin », explique le patron de la police, qui prévoit également des renforts pour faire la chasse aux braqueurs. A partir de janvier, la Bac comptera 10 policiers et deux véhicules supplémentaires. La compagnie départementale d'intervention aura elle aussi 10 effectifs en plus. « Et douze équipages de police secours supplémentaires seront déployés la nuit dans certaines communes », indique Albert Doutre. Et en attendant, les policiers devraient être aussi plus nombreux dans la rue pour la période des fêtes, leurs prises de congés ayant été limitées pour ces vacances.

La police a constaté 161 vols à main armé dans l'agglomération depuis le début de l'année, contre 204 sur la même période en 2009 (hors braquages suivis par la police judiciaire). Elle précise que 64 de ces affaires sont été élucidées en 2010.