Les prix de l'ancien à la hausse à Lyon

— 

« On retrouve pratiquement les niveaux de prix de l'avant-crise. » C'est le constat que font les responsables lyonnais du réseau d'agences immobilières Guy-Hocquet. Selon leurs observations, les prix de vente de l'immobilier ancien à Lyon ont augmenté de 4 % en 2010, s'établissant à 3 100 € du mètre carré en moyenne. Ces professionnels estiment que le marché est soutenu par des taux de crédit très bas (inférieurs à 4 %) et surtout par une relative pénurie de logements à céder, en particulier en centre-ville. « Est-ce dû à une certaine frilosité des vendeurs ? Est-ce qu'ils ont mis en location leurs biens ? Il est difficile de le savoir. Nous avions observé le même phénomène en 2002 et 2003, sans qu'on ait eu davantage d'éléments pour l'expliquer », indique Elie Peyronnet, responsable d'une agence à la Croix-Rousse. En tout cas, un appartement vendu au prix du marché, bien situé, près d'un métro notamment, « part très vite », selon lui.Sandrine Boucher