le parc de la tête d'or passe du vert au blanc

— 

Promeneurs, joggeurs et quelques-uns des animaux exotiques du parc de la Tête d'Or n'ont pas hésité à fouler la neige épaisse.
Promeneurs, joggeurs et quelques-uns des animaux exotiques du parc de la Tête d'Or n'ont pas hésité à fouler la neige épaisse. — CYRIL VILLEMAIN / 20 MINUTES

« C'est loin l'Asie ? », semble se demander l'une des trois éléphantes du parc de la Tête d'Or, les pattes dans la neige. Hier et mercredi, Java, Baby et Népal ne sont sorties que lors du nettoyage de leurs cages. Les watuzis, sortes de zébus d'Afrique de l'Est n'ont, eux, pas mis le museau dehors. « On aménage un parterre extérieur avec du fourrage, mais si les animaux ne veulent pas sortir, on ne les force pas », explique David Gomis, directeur du jardin zoologique de Lyon. En fait, ce n'est pas tant la neige que le froid, intense et prolongé, qui peut poser problème à quelques espèces exotiques : éléphants, girafes, certains primates. D'autres animaux s'en accommodent fort bien. La panthère, par exemple, est une panthère de l'Amour, issue de Russie et de Chine, qui supporte parfaitement les rigueurs hivernales. « Bon nombre d'animaux du parc sont mieux adaptés au froid que nous. Pendant l'automne, ils ont fait leur pelage d'hiver », rappelle David Gomis. Les plus fragiles, comme les mangoustes, les porcs-épics et les tamarins, bénéficient de loges extérieures chauffées.S. B. .

Précautions

Le parc de la Tête d'Or pourrait, comme hier et mercredi, être fermé quelques heures ce matin. En cas d'intempéries ou de très fort gel, les agents du parc effectuent un état des lieux avant d'ouvrir les grilles. Lors de cette tournée, ils s'assurent que tout risque est écarté pour les visiteurs, comme le verglas ou des chutes de branches d'arbres.