Les élus Grand Lyon adoptent la révision du plan local d'urbanisme pour le projet d'OL Land

URBANISME C'est une étape indispensable avant l'approbation du permis de construire...

Frédéric Crouzet

— 

Le Grand Lyon table sur une inauguration de l'OL Land le 8 décembre 2013.
Le Grand Lyon table sur une inauguration de l'OL Land le 8 décembre 2013. — IMMERSIVE SOLUTIONS

L'opération Grand stade de nouveau sur les rails. Les élus de la communauté urbaine de Lyon ont approuvé lundi soir en séance plénière le projet de révision du plan local d'urbanisme (PLU) à Décines, où l'Olympique Lyonnais a prévu de construire d'ici fin 2013 son enceinte de 60.000 places flanquée d'un complexe hôtelier.

Une étape indispensable avant l'approbation du permis de construire, prévue pour cet été… si tout se passe bien. Car ce dossier lancé en 2007 a déjà connu plusieurs sorties de route, essuyant des avis défavorables à l'issue des premières enquêtes publiques et une sanction de la justice administrative fin 2009.

«Le dossier est plus complet»

Avec pour principales critiques, les difficultés d'accès au terrain du Montout et le coût à la charge des collectivités locales, estimé à 200 millions d'euros par les pouvoirs publics.

«Le dossier est cette fois plus complet, notamment avec de nouvelles études sur le calibrage des voiries et des simulations de circulation. Il y a largement de quoi desservir et évacuer cette infrastructure sans bloquer toute la circulation», assure-t-on au cabinet du président du Grand Lyon Gérard Collomb (PS).

«Arnaque sur les impôts»

Le calendrier officiel prévoit une enquête publique sur la révision du PLU au printemps 2011, un permis de construire délivré fin juillet, le début des travaux en novembre et une inauguration en grande pompe le 8 décembre 2013. Le Grand stade devra être prêt à l'été 2014 si Lyon veut accueillir dans sa nouvelle enceinte les matches de l'Euro de football en 2016.

Les opposants à l'OL Land à Décines, qui militent pour un agrandissement du stade de Gerland, étudient déjà des possibilités de recours pour faire capoter le projet ou perturber le calendrier. Samedi, ils ont fait signer place Bellecour une pétition intitulée «arnaques sur nos impôts». «En additionnant les chiffres donnés par les porteurs de projet eux-mêmes, on arrive à 400 millions d'argent public, soit 800 euros par foyer fiscal du Grand Lyon», déplore Michel Poet, membre du collectif.

Avis

Lors de la phase de concertation préalable sur la révision du plan local d'urbanisme (25 janvier au 16 mars 2010), 3 645 personnes ont exprimé leur avis sur l'opportunité de construire le Grand stade à Décines, dont 2 268 par le biais de pétitions. Selon le Grand Lyon, les avis favorables au projet d'OL Land étaient les plus nombreux (2 537). Les avis défavorables se sont surtout exprimés sur le financement du grand stade et sur l'accessibilité de l'équipement les soirs de matches.