L'esturgeon bientôt de retour dans le Rhône

ENVIRONNEMENT Un laboratoire de Lyon travaille sur la réintroduction du poisson dans le fleuve...

Sandrine Boucher

— 

Verra-t-on un jour des esturgeons remonter jusqu'à Lyon? Un laboratoire lyonnais travaille depuis trois ans à la réintroduction de la célèbre espèce à caviar dans le Rhône.

Ce poisson y était déjà pêché au Moyen-Age, et il était vendu seulement un sou la livre au xve siècle… Encore fallait-il, avant de penser réintroduire l'esturgeon disparu dans les années 1970, savoir de quelle espèce il s'agissait.

L'ADN des esturgeons analysé

Le laboratoire de paléogénétique et évolution moléculaire (ENS-Lyon/CNRS/Lyon-I, INRA) vient d'identifier avec une quasi-certitude l'esturgeon européen, de son petit nom Acipenser sturio, en analysant l'ADN de spécimens conservés dans les musées de Nîmes et d'Arles. Certains taxidermisés, datant des xixe et xxe siècles, d'autres à l'état de restes osseux remontant à l'antiquité.

«Etudier à la fois des échantillons historiques et archéologiques permet de comprendre l'évolution de la diversité génétique de cette population à travers le temps», explique Catherine Hänni, directrice du laboratoire.

Des esturgeons venus de Gironde

On sait que les populations étaient stables, importantes et l'esturgeon devait remonter le Rhône jusqu'à Lyon. Où trouver alors les «candidats» à la réintroduction? Pas si loin. La dernière population européenne d'Acipenser sturio a en effet survécu dans le bassin de la Gironde. Quelques-uns des derniers jeunes esturgeons sauvages ont été capturés, ont réussi à être élevés et reproduits en captivité. Depuis 2007, 130.000 alevins ont été relâchés.

«L'objectif est de redonner à l'esturgeon son aire naturelle de répartition, à partir des grands fleuves européens», explique Paul Gonthier, chef d'unité de recherche du Cemagref de Bordeaux. «C'est une espèce symbolique, qui incite à protéger les milieux naturels, ce qui profite aux autres espèces». Reste encore quelques étapes avant sa réintroduction dans le Rhône: étudier les effets du réchauffement climatique sur le fleuve et décrocher les financements nécessaires.

BELLE BETE
L'esturgeon européen est le plus grand poisson migrateur de France. Il peut vivre un siècle, atteindre 250 kilos et mesurer jusqu'à 3,5 mètres de long. Il se reproduit en eau douce, puis devient adulte, au bout de quinze ans, en mer. Il fourni un excellent caviar, mais ne comptez pas manger un jour de l'esturgeon pêché dans le Rhône. Comme toutes les autres espèces d'esturgeons, il est strictement protégé par plusieurs conventions internationales.