Lyon a lancé le coup d'envoi des dégustations du beaujolais nouveau 2010

EVENEMENT Le primeur a un goût de fruits rouges cette année...

A Lyon, F. C.
— 
Célébration du beaujolais nouveau à Beaujeu, capitale du vignoble, le 16 novembre 2006.
Célébration du beaujolais nouveau à Beaujeu, capitale du vignoble, le 16 novembre 2006. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK/AFP

Des notes de groseille de framboise et de cassis pour le beaujolais nouveau 2010. A minuit précise cette nuit, heure légale du déblocage du primeur, plus de 400 litres de vin ont été servis au public place Antonin-Poncet (2e), à Lyon. «Tout va partir en 30 minutes», estimaient les Jeunes agriculteurs du Rhône, organisateurs de cette dégustation géante, mardi.

>>A lire, le beaujolais nouveau perce en Russie

Ces traditionnelles «Beauj’olympiades» ont débuté dès 20h avec des concerts, un feu d’artifice et une dégustation de crus du beaujolais. Les tonneaux de beaujolais nouveau ont été déchargés sur le quai Tilsitt dès 23h30 et ont été roulés jusqu’à la place Antonin-Poncet avant le compte à rebours.

Des ethylotests gratuits distribués

Les étudiants en pharmacie attendaient également les fêtards, à qui ils ont remis des éthylotests gratuits. A la 22e édition de la Fête des Sarmentelles à Beaujeu, capitale historique du beaujolais, la mise en perce de minuit a été précédée d’un concours de dégustation et du traditionnel défilé aux sarments, en hommage aux vignerons.

Un service d’autocars était mis en place par le département du Rhône au départ de Lyon pour 4 euros l’aller-retour. Ce jeudi, la fête doit se poursuivre dans les cafés et restaurants de Lyon. Aux halles Paul Bocuse, une dizaine de commerçants proposent ainsi des dégustations jusqu’à dimanche.

>> Vous allez goûter le beaujolais nouveau? Dites-nous ce que vous pensez de ce vin dans les commentaires ci-dessous.