Lyon: La Fête des lumières 2010 devient totalement numérique

FESTIVITES Une importante palette d'outils 2.0 a été développée pour la prochaine édition qui se tient du 8 au 11 décembre...

A Lyon, C.B.

— 

Les Eco-envahisseurs, clin d'oeil au jeu vidéo Space Invaders, pour la fête des Lumières 2010, à Lyon. Montée de la grande côte.
Les Eco-envahisseurs, clin d'oeil au jeu vidéo Space Invaders, pour la fête des Lumières 2010, à Lyon. Montée de la grande côte. — Yves Caizergues

Applications pour smartphones et tablettes numériques, site participatif, système de flashcodes à proximité des installations lumineuses pour en savoir plus sur les créations…«Voilà des outils virtuels pour une fête à l’ancrage bien réel», a déclaré ce mercredi Najat Vallaud-Belkacem, adjointe (PS) en charge des grands événements à la ville de Lyon, lors de la présentation de la fête des Lumières 2010 (8-11 décembre).

«Cette année, la Fête des lumières pourra être vue à travers un écran, a-t-elle précisé. Pour ceux qui ne peuvent pas venir, pour ceux qui sont loin et enfin pour ceux qui veulent se préparer l’événement. Nous avons pris un tournant numérique, en accord avec notre temps.»

Vidéos, photos et commentaires à poster sur le site de la fête

Les visiteurs, entre 3 et 4 millions chaque année, pourront envoyer sur ce site leurs photos et vidéos et faire part de leurs coups de cœur et déceptions parmi les 70 projets présentés cette année.

Parmi ceux qui retiennent l’attention, l’œuvre de Philippe Cotten, «le soleil a rendez-vous avec la lune». L’idée est de raconter les origines historiques de la Fête des lumières, née en 1852, avec une scénographie liant la basilique de Fourvière et la cathédrale Saint-Jean. Une grue de 200 tonnes permettra de hisser à 80 mètres de hauteur un cercle métallique qui représentera le soleil et la lune.

Des chevaux, des sirènes illuminées et des Space Invaders

Les «Perspectives lyriques» du groupe 1024 architecture devraient faire redécouvrir l’architecture du théâtre des Célestins à l’aide de la vidéo et des effets 3D. Les visiteurs sont invités à chanter dans un micro afin de «construire ou de déformer» la façade.

Cette année, la place des Terreaux sera animée par Patrice Warrener avec une déclinaison de la fontaine Bartholdi sur l’ensemble des façades du lieu. Les chevaux vont tour à tour se muer en dragons, zèbres et d’autres créations fantasmagoriques.

Fabrice Oudin va donner une ambiance maritime à la fontaine de la place des Jacobins. Des cannes à pêche seront mises entre les mains des sirènes de l’ouvrage pour leur permettre d’attraper des poissons fluorescents. Et Yves Caizergues fera un clin d’œil au jeu vidéo Space Invaders en installant 40 créatures vert fluo sur la montée de la Grande-Côte.

>>Et vous, vous en pensez quoi des premiers aperçus de la fête des Lumières?