L'un des campus de l'université Lyon-2 saccagé

FAIT DIVERS La présidence va porter plainte...

A Lyon, C.B.

— 

Une partie du campus Porte des Alpes, à Bron, a été saccagé dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 novembre 2010 après l'occupation du site décidée lors d'une AG.
Une partie du campus Porte des Alpes, à Bron, a été saccagé dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 novembre 2010 après l'occupation du site décidée lors d'une AG. — DR

Murs tagués, archives de dossiers d’étudiants brûlées, dégradation du mobilier et des extincteurs, vitres cassées… Ce mercredi matin, le personnel de l’université Lyon-2 a découvert le campus Porte des Alpes, à Bron, en partie saccagé.

La veille, mardi, une assemblée générale regroupant 400 étudiants avait voté l’occupation illimitée du campus. «Des individus se sont  introduits dans un bâtiment violant ainsi l’arrêté de fermeture des locaux pris par la présidence pour la nuit», souligne l’université Lyon-2.

Des dégradations de plusieurs milliers d’euros

La présidence a indiqué qu’elle allait déposer plainte ce mercredi contre «les auteurs de ces dégradations très onéreuses, soit plusieurs milliers d’euros en une seule nuit». Dans un communiqué, l’université souligne que «les individus ou organisations qui appellent à l’occupation portent une responsabilité totale dans cette situation».

Dès le mardi 19 octobre, la présidence de l’université avait ordonné la fermeture administrative de Lyon-2 afin d’éviter ces débordements liés aux manifestations contre la réforme des retraites. Les établissements avaient tout juste rouvert mardi.

L’université de Saint-Etienne, dans la Loire, a été évacuée ce mercredi matin par les gendarmes mobiles après avoir été bloquée mardi.