Millon devra rembourser ses loyers

— 

La plus haute juridiction administrative a tranché. Charles Millon, ancien président UDF de Rhône-Alpes (1986-1999), devra bien rembourser les 326 110 € qu'il doit au conseil régional pour l'occupation illégale d'un appartement de fonction à Lyon de 1989 à 1998. Dans une décision du 20 octobre, rendue publique hier, le conseil d'Etat a confirmé un arrêt de la cour administrative d'appel de Lyon de 2008 qui jugeait valables les titres de perception de cette somme émis en 2003 par la région. « La cour n'a pas commis d'erreur de droit », a estimé le conseil d'Etat qui a notamment rappelé que les sommes à rembourser n'étaient pas prescrites. L'affaire de l'appartement de Charles Millon avait débuté en 1999, un an après sa réélection controversée à la tête de la région grâce aux voix des élus du Front national. En avril dernier, l'ancien ministre avait été condamné à trois mois de prison avec sursis pour avoir employé du personnel de maison aux frais de la région dans ce logement.F. C.