Des bus pour réunir les campus

Frédéric Crouzet

— 

Le campus scientifique de la Doua sera relié à la Manufacture des tabacs par le tram.
Le campus scientifique de la Doua sera relié à la Manufacture des tabacs par le tram. — E. FIOUDROT / 20 MINUTES

L'Université de Lyon a un problème de taille. Si elle regroupe 130 000 étudiants et 5 000 chercheurs, « elle manque de visibilité », constate Jean-François Arrue, vice président du Grand Lyon en charge des universités. La faute notamment à un éparpillement de ses campus dans l'agglomération, de Bron à Ecully, de Vaulx-en-Velin à Pierre-Bénite. Alors pour faire de Lyon une « ville universitaire compétitive et accueillante », la communauté urbaine a approuvé lundi un schéma de développement, doté d'une enveloppe de 100 millions d'euros. Un de ses objectifs est de réorganiser les campus pour mieux les faire travailler ensemble.

Quartiers « sous cloche »
Pour y parvenir, la collectivité mise avant tout sur les transports en commun. « Le métro ira jusqu'au pôle hospitalier de Lyon Sud. Des bus circuleront sur le périphérique ouest pour désenclaver le campus d'Ecully, perdu aux alouettes. La Manufacture des Tabacs sera connectée à la Doua par le tramway. Petit à petit, tous les sites universitaires seront en lien les uns avec les autres », explique Gérard Collomb, président du Grand Lyon (PS). « Car nous devons lutter contre des quartiers universitaires sous cloche », résume Michel Lussault, président du Pôle régional de l'enseignement supérieur (Pres). Reste à convaincre écoles et facultés à travailler de concert, « dans un milieu marqué par une forte culture individuelle », selon Jean-François Arrue. A Ecully, l'Ecole de Management et Centrale travaillent cependant déjà, avec l'Institut du design de Saint-Etienne, sur un projet de formation commun baptisé IDEA, basé sur « l'innovation, la créativité et l'art ».