Les frais bancaires augmentent

Anne Dory

— 

Récapitulatif de frais bancaires et relevé de compte.
Récapitulatif de frais bancaires et relevé de compte. — F. DURAND / SIPA

Avoir un compte en banque coûte de plus en plus cher dans le Rhône, d'après une étude publiée hier par l'UFC-Que-Choisir. L'association de consommateurs a constaté une augmentation générale des frais bancaires depuis 2004, après avoir enquêté auprès de 32 établissements du département. La Banque Rhône-Alpes fait office de plus mauvaise élève avec des tarifs s'élevant à 283 €, si l'on additionne les huit opérations les plus courantes (retrait dans une autre banque, prélèvement automatique, commission d'intervention par incident…). Elle est suivie par le CIC et la Banque populaire Loire et Lyonnais. Au rang des établissements aux tarifs les plus bas se trouvent, en tête, la Banque postale (195 euros), HSBC et la Société Générale.

Un manque d'information
« Mais les banques les mieux classées ne sont pas les moins chères pour tous les produits », relativise René Barraud président de l'UFC du Rhône. La caisse régionale du Crédit Mutuel facture au maximum le retrait dans les autres banques (15 €) mais prélève les plus faibles commissions d'intervention par incident (5,10 €). L'UFC regrette le manque de transparence des banques. « Seuls 47 % des établissements proposent une brochure d'information. La comparaison des tarifs n'est pas faisable, ou alors il faut prendre des jours de RTT », ironise René Barraud.

mobilité

D'après l'enquête de l'UFC, 94 % des établissements ne proposent aucune information sur la prise en charge de la mobilité bancaire, et sur les frais liés à un changement de banque.