Le Petit Paumé 2011 veut enterrer les polémiques

— 

Nouvelle équipe et nouvelle ligne de conduite. Les étudiants de l'EM Lyon ont dévoilé hier l'édition 2011 du Petit Paumé, en présentant un profil bas après la polémique de l'an dernier. « Il y a eu certaines maladresses. Alors on a voulu insister sur nos valeurs en mettant au point une charte éthique », assure Raphaël Casteau le rédacteur en chef du guide gratuit, qui sera diffusé samedi à 300 000 exemplaires place Bellecour. Car l'équipe de cette 42e édition a hérité d'un procès pour diffamation. Le restaurant Carte Blanche (1er), épaulé par le collectif de commerçants « Refus du Petit Paumé », n'avait guère apprécié de se voir décerner l'an dernier le prix de la « plus grande chiasse ». « C'est trop facile d'écrire n'importe quoi et de plaider une forme d'insouciance étudiante pour se défendre, souligne Christophe Félix, propriétaire de la Carte Blanche, ou alors il ne faut pas se présenter comme le guide incontournable de Lyon ». Le procès pourrait avoir lieu le 9 novembre.Anne Dory