ronde ou rectangle, la pizza a son épreuve reine

— 

Jusqu'à hier soir, 130 pizzaïolos ont concouru dans les catégories « classique », « plaque » et pizza acrobatique, à Saint-Priest.
Jusqu'à hier soir, 130 pizzaïolos ont concouru dans les catégories « classique », « plaque » et pizza acrobatique, à Saint-Priest. — E. FOUDROT / 20 MINUTES

On ne plaisante pas avec la pizza. Le fleuron de la cuisine italienne doit être préparé selon les règles de l'art et le championnat de France de la pizza est là pour le rappeler. De dimanche à hier soir, 130 pizzaïolos, venus de tout le pays, se sont réunis à Saint-Priest pour présenter leur savoir-faire à un jury très pointilleux. Le concours est divisé en trois catégories : la pizza classique, la pizza «plaque» autrement appelée pizza al taglio, et la pizza acrobatique. Parmi les membres du jury se trouve Lionel Lombardi, pizzaïolo à Saint-Priest, champion du monde et de France. Fini le règne de la pizza ronde classique, d'après lui, la reine c'est désormais la pizza al taglio, cuite sur une plaque rectangulaire. « C'est la plus difficile parce que c'est la plus grande et elle ne doit pas coller à la plaque, explique Lionel Lombardi, on est très peu à savoir la faire en France ». Le pizzaïolo observe d'un œil d'expert un candidat sortir sa pizza du four. « Ca a collé, ce n'est pas bon pour lui, c'est mal étalé, mal huilé », critique-t-il. Le candidat n'a plus qu'à rendre son tablier.A. D.

Concours

Les pizzas présentées au jury sont évaluées selon différents critères. Le timing de la préparation, l'aisance du candidat, sa tenue, la présentation et bien sûr le goût. Après avoir observé la réalisation, évalué la cuisson, et goûté la pizza, le jury se réunit à huis clos pour décider de la note accordée au candidat.