Un acupuncteur peu précautionneux suspendu près de Lyon

SANTE Les patients ont pu courir des risques d’infections bactériennes ou virales...

A Lyon, C.B.

— 

Photo d'illustration sur l'acupuncture.
Photo d'illustration sur l'acupuncture. — PureStock/SIPA

L’acupuncteur ne respectait pas les règles d’hygiène en vigueur depuis plusieurs années. Dans le cadre d’une enquête judiciaire, l’Agence régionale de la santé (ARS) Rhône-Alpes a exigé à la fin août la suspension de Daniel Sun, exerçant à Oullins, dans le Rhône, après avoir constaté ces dysfonctionnements lors d’une inspection.

Mais l’acupuncteur n’ayant pu fournir son fichier de client, l’ARS se voit dans l’obligation de lancer un appel aux personnes susceptibles d’avoir reçu des actes d’acupuncture chez cet individu qui n’a jamais été enregistré au conseil de l’ordre des médecins.

Une consultation recommandée

Car avec ces «manquements graves aux règles d’hygiène», comme la stérilisation non conforme des aiguilles, l’ARS n’exclut par «une possible exposition à un risque de transmission de certaines bactéries et/ou de virus hématogènes tels que le sida ou les hépatites B et C».

«Même en l’absence de symptômes, il est recommandé de consulter son médecin traitant, ou de se rendre dans un centre de dépistage anonyme et gratuit», précise l’ARS. Les patients peuvent également appeler au 04.72.34.41.52 de 10h à 17h.