Une inscription islamophobe retrouvée sur une mosquée de quartier à Lyon

FAITS-DIVERS L'association gérant le lieu de culte doit porter plainte ce lundi...

A Lyon, C.B.

— 

Pour Foued Daas, vice-président de l’association de la mosquée Esselem, rue Baraban (3e), cela ne fait aucun doute, l’affiche a été «minutieusement préparée». Dimanche matin, il a trouvé sur la porte du lieu de culte une imposante affiche où il était inscrit à la main: «Mosquée clandestine, la France décline». Une photo du président de la République, Nicolas Sarkozy, visiblement découpée d’un journal, était collée sous l’inscription à caractère islamophobe.

«C’est une vieille mosquée de quartier, qui n’est pas clandestine. Nous avons de bonnes relations avec le voisinage et n’avons jamais connu de tels actes. C’est pour cela que nous sommes très choqués», a déclaré à 20minutes.fr Foued Daas.

Un rassemblement pour dénoncer l’acte raciste

L’association culturelle islamique de la mosquée Esselem a affirmé qu’elle allait porter plainte ce lundi. Aucun suspect n’a été interpellé. «La personne semble avoir passé du temps chez lui à faire cela», relève Foued Daas.

Le président du Conseil régional du culte musulman (CRCM) Rhône-Alpes, Azzedine Gacci, déplore «cet acte islamophobe qui vient s’ajouter à la longue liste d’écritures et de tags racistes visant la communauté en 2010». Selon lui, la Loire, le Rhône, l’Ain et la Haute-Savoie sont particulièrement touchés en Rhône-Alpes. C’est pourquoi le CRCM «appelle les pouvoirs publics à mettre en œuvre tous les moyens pour garantir et assurer la sécurité des lieux de culte musulmans.» Un rassemblement devant la mosquée est prévu ce lundi à 18h pour dénoncer cet acte islamophobe.

En raison de débordements systématiques sur ce type de sujets, nous sommes contraints de fermer cet article aux commentaires.