Les salariées de Lejaby campent au siège de Rillieux

— 

Elles ont passé leur week-end à l'usine. Une trentaine de salariées du fabricant de lingerie Lejaby continuent d'occuper ce matin le siège de l'entreprise à Rillieux-La-Pape pour protester contre un plan social en cours. Venues des usines de Bellegarde-sur-Valserine, de Bourg-en-Bresse (Ain) et du Teil (Ardèche), elles ont lancé ce mouvement jeudi à l'issue d'un comité central d'entreprise. « Elles ont prévu de bloquer les camions de livraison lundi. Elles sont déterminées à tenir jusqu'à ce qu'elles obtiennent satisfaction », a indiqué Janine Caillot, déléguée CGT. Une intersyndicale doit se réunir aujourd'hui pour tenter de rencontrer la direction une nouvelle fois. Les réunions de jeudi et vendredi avaient permis aux salariées d'obtenir quelques avancées sur les conditions de mobilité, le reclassement ou les primes de licenciement, mais qu'elles jugent encore insatisfaisantes. Lejaby prévoit de supprimer 197 postes sur 653 et de fermer trois sites de production en France.