Le confluent en débat

Frédéric Crouzet

— 

La météo s'invite au conseil municipal de Lyon. Les élus de l'opposition ont prévu d'interpeller cet après-midi le maire PS Gérard Collomb sur les conséquences des fortes pluies de mardi dernier, qui avaient entraîné la coupure de la rue Montrochet, seule voie d'accès au nouveau quartier des Docks à la Confluence (2e). Plusieurs centaines de salariés s'étaient retrouvés coincés durant plusieurs heures en bord de Saône en raison de l'inondation de la voirie. « Cet incident démontre toute la nécessité d'une nouvelle voie d'accès aux Docks, comme on le demande depuis le début du projet. Il est indispensable de revoir l'accessibilité globale de la Confluence. C'est une question de sécurité », souligne Denis Broliquier, maire du 2e (Lyon divers droite).

L'UMP veut le retour du métro
« Il y a un problème d'anticipation », dénonce Michel Havard (UMP), responsable du groupe d'opposition Ensemble pour Lyon, pour qui les deux voies du cours Charlemagne et le tramway ne suffiront pas à absorber les flux de visiteurs. « Ne pas avoir emmené le métro au Confluent est une erreur historique que Gérard Collomb portera. » L'aménageur, Lyon-Confluence, et le Grand Lyon ont expliqué vendredi que la coupure de la rue Montrochet était due à un mauvais fonctionnement du collecteur d'eau, des grilles d'assainissement étant bouchées par des matériaux de chantier. Ils ont annoncé un meilleur raccordement au collecteur pour l'évacuation des eaux de pluies et la création d'une voie d'accès pour les pompiers parallèle à la rue Montrochet. Mais pas avant l'achèvement du pôle de loisirs, prévu pour l'été 2011.

Le quartier de la Confluence connaît aussi d'autres tracas. « Les habitants ne reçoivent leur courrier que deux fois par semaine et il y a des difficultés pour le ramassage des ordures », souligne Inès de Lavernée, élue du 2e arrondissement.