Des cantines en Rab au primaire

anne dory

— 

De nouveaux self-services entrent en service à Lyon. Ce système permettra de servir 200 repas supplémentaires par jour.
De nouveaux self-services entrent en service à Lyon. Ce système permettra de servir 200 repas supplémentaires par jour. — E. FOUDROT / 20 MINUTES

Les écoliers lyonnais sont toujours plus nombreux à manger à la cantine. Cette année, 58 % d'entre eux y déjeuneront tous les jours, alors qu'ils étaient 45 % en 2001. Pour tenter de faire face à une demande pas toujours satisfaite, la ville de Lyon a poursuivi sa politique d'aménagement de self-services cet été. Sur les 145 restaurants scolaires de la ville, dix-neuf sont équipés d'un self et ils devraient être 40 en 2014. Ce système permet de limiter les temps d'attente et d'augmenter le rendement. En tout, 200 repas seront servis en plus chaque jour, ce qui débloquera 30 à 40 places de cantine supplémentaires dans ces écoles. Malgré l'augmentation du nombre de places, les mesures de priorités restent en vigueur dans une vingtaine d'établissements. Sont concernées notamment certaines écoles des 3e, 7e et 8e arrondissements. « Les restaurants scolaires sont ouverts à tout le monde, mais en fonction de la capacité d'accueil il y a certaines priorités à respecter », expliquait hier Yves Fournel, adjoint à l'éducation, lors de la présentation des nouveaux selfs.

Critères prioritaires
Les enfants en difficultés médicales ou sociales (environ 1 %) sont prioritaires, suivis de ceux dont les deux parents travaillent. Les demandes des enfants dont les parents ne travaillent pas ou qui bénéficient d'une dérogation à la carte scolaire sont considérées comme secondaires. Côté prix, pas de changement pour l'instant, les parents payent en moyenne 3 € par repas.

BIo

Plus d'un quart des produits servis par les cantines lyonnaises sont issus de l'agriculture bio. C'est le cas de 50 % de la viande et des céréales consommées par les écoliers. Ces produits proviennent en partie de la région.