Lyon

Ecoutée par la police, Une avocate saisit la justice

La chambre de l'instruction du tribunal de grande instance de Lyon doit se pencher aujourd'hui sur le cas d'une avocate écoutée par la police en juin 2009 lors d'une discussion avec son client, dont le téléphone &eac...

La chambre de l'instruction du tribunal de grande instance de Lyon doit se pencher aujourd'hui sur le cas d'une avocate écoutée par la police en juin 2009 lors d'une discussion avec son client, dont le téléphone était surveillé. « J'ai découvert en photocopiant le dossier qu'il y avait un compte rendu d'écoute téléphonique d'une conversation que j'avais eu avec mon client. C'est une atteinte au secret de la défense. Je l'ai signalé au juge d'instruction, mais il n'a rien fait », raconte Ingrid Botella. Elle a donc déposé une requête pour faire annuler cette pièce du dossier. Qui devrait être acceptée puisque l'avocat général a prévu de plaider la nullité. Ingrid Botella défend un patron de bar, mis en examen dans une affaire de braquage de PMU à Albigny-sur-Saône en 2008, et dont les principaux auteurs n'ont pas été identifiés. « Soit la Brigade de répression du banditisme ignorait que l'écoute était illégale, soit elle l'a fait sciemment. dans les deux cas, c'est grave », dit-elle.F. C.