Une application iPhone créée pour bercer les bébés fait polémique

SOCIETE Les Verts de Lyon qualifient cette «berceuse pour parents geeks» de «danger pour les familles»...

A Lyon, C.B.

— 

Le décès mercredi de jumelles peu après leur naissance à la maternité des Hôpitaux de Saint-Maurice (Val-de-Marne) n'est lié ni à une "faute médicale", ni à une "absence de personnel", selon le chef de la maternité, le Pr Roland Jeny.
Le décès mercredi de jumelles peu après leur naissance à la maternité des Hôpitaux de Saint-Maurice (Val-de-Marne) n'est lié ni à une "faute médicale", ni à une "absence de personnel", selon le chef de la maternité, le Pr Roland Jeny. — Didier Pallages AFP/Archives

«Surveillez, bercez et endormez votre bébé en toute sérénité». Voilà le slogan utilisé par la société Vertbaudet* pour présenter sa nouvelle application iPhone «dodo sitter». De quoi irriter le groupe des Verts de Lyon qui appellent à la vigilance des familles quant à l’utilisation de cette «berceuse pour parents geeks».

L’application, qualifiée de «nounou nouvelle génération» par la marque pour enfants, fonctionne sur le principe d’un babyphone, avec un stock de berceuses et d’histoires en plus. Il suffit de laisser le smartphone près du berceau et l’application, reliée à un autre téléphone, se déclenche au moindre cri du bébé.

Danger ou pas?

«Dans un premier temps cela peut paraître amusant, relève Pierre Hémon, président du groupe des Verts à la ville de Lyon. Mais cela nous semble dangereux. Les ondes radio ne sont pas sans conséquence sur la barrière céphalée des enfants. C’est pourquoi le Grenelle 2 interdit toute publicité sur les téléphones portables à l’endroit des moins de 12 ans.»

Interrogé par 20minutes.fr, Joachim Schutz, chef de la section Environnement au Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui fait partie de l’Organisation mondiale de la Santé, répond à ces arguments. «Sans connaître les détails techniques, il est difficile de savoir le taux d’émission des radiofréquences. Mais dès lors qu’il y a une distance entre le téléphone et la tête, il y a un risque très bas qu’elles atteignent le cerveau. Il faudrait davantage craindre le cocktail télévision, radio et antennes relais.»

Ce que dit l’Organisation mondiale de la Santé

Le CIRC a récemment publié des résultats montrant qu’il n’y a pas de lien de cause à effet entre le cancer du cerveau et l’utilisation des portables. Le centre poursuit d’autres études à ce sujet.

«Pourtant, l’OMS recommande d’appliquer le principe de précaution quant à l’utilisation du portable par les plus jeunes», soulignent les Verts. «L’OMS recommande de ne pas appeler inutilement, rappelle Joachim Schutz. Il revient donc aux parents de décider si cette berceuse est indispensable ou pas pour leurs enfants.» Pour les Verts, la réponse est trouvée: «Une berceuse geek pour remplacer les parents, ce n’est pas le meilleur moyen pour créer un lien social».

* Contactée plusieurs fois, la direction de Vertbaudet n’était pas joignable.