Météo france prévoit des nuits chaudes

Frédéric Crouzet

— 

Lyon a eu chaud, très chaud. A tel point que le département du Rhône a été placé en alerte canicule vendredi et samedi, en raison de températures maximales supérieures à 34 degrés le jour et 20 degrés la nuit. L'orage qui a éclaté dans la nuit de samedi à dimanche et l'arrivée d'un petit vent du nord ont toutefois permis de rafraîchir légèrement la ville et de lever l'alerte. Mais Lyon devrait connaître une seconde bouffée de chaleur en fin de semaine.

La piscine du Rhône prise d'assaut
« Jusqu'à mercredi, les maximales vont varier de 27 à 30 degrés. A partir de jeudi, on aura des pointes à 33 degrés. Il va faire plus chaud, mais nous devrions rester sous le seuil de l'alerte canicule. Les températures nocturnes vont cependant remonter autour de 20 degrés », a indiqué hier André Jarret, prévisionniste à la station Météo-France de Bron. La vague de chaleur de ce week-end n'a pas eu de conséquences dramatiques. Sur la région Rhône-Alpes, le nombre de passages dans les services d'urgences a été de 1 707 le 1er juillet pour un niveau habituel de 1 600 à 1 800, selon le ministère de la Santé. Les cafetiers ont dû ressortir leurs brumisateurs sur les terrasses. Et samedi, la piscine du Rhône (7e), bondée, a été obligée de refuser des baigneurs l'après-midi.