Remise à niveau pour les passages ferroviaires

— 

Les jours sont comptés pour le passage à niveau de la gare d'Oullins. Classé « préoccupant » par Réseau Ferré de France (RFF) en 2009 après trois collisions entre train et automobiles, il devrait être supprimé d'ici à 2013, dans le cadre du réaménagement du quartier pour l'arrivée du métro. En attendant, il faut « ralentir à l'approche du passage et s'arrêter au feu rouge » rappelle RFF, qui organise aujourd'hui des actions de prévention à l'occasion de la Journée mondiale de sécurité aux passages à niveau. Si 98 % des accidents aux passages à niveau sont dus au non-respect des règles du code de la route par les automobilistes, RFF a engagé un programme de suppression des passages les plus dangereux. Rhône-Alpes est la région qui en compte le plus : pas moins de 31, dont 20 devraient être supprimés dans les prochaines années. « Car c'est la région où le réseau ferré est le plus important. Et il y a beaucoup de passages à niveau dans les zones montagneuses », explique Caroline Le Guellec, responsable communication de RFF Rhône-Alpes. Dans le Rhône, celui de Saint-Pierre-de-Chandieu figure sur la liste depuis 2005. Mais les travaux ne sont toujours pas lancés, faute d'accord sur le financement avec les collectivités locales. Et difficile de mener des travaux sur une ligne aussi fréquentée que l'axe Lyon-Grenoble.Frédéric crouzet