Grève peu suivie dans les TCL

©2006 20 minutes

— 

Le réseau TCL n'a pas été paralysé, hier, par la grève des conducteurs

En fin de journée, les trois quarts des bus et des tramways circulaient, ainsi que 80 % des métros

Le démarrage avait été un peu plus délicat le matin, avec la ligne B du métro aux abonnés absents

Selon la direction de Kéolis, société qui exploite les TCL, le mouvement lancé par trois syndicats (CFTC, CGT et Unsa) contre le projet de « montée porte avant » dans les bus a été peu suivi

A peine un quart du personnel était en grève le matin, et 15 % à la mi-journée

« Nous ne sommes pas mécontents de la mobilisation, confie Christian Fleury, délégué CFTC

Le préavis de 3 h 20 en début de service, une nouveauté, a pu décontenancer certains salariés

» Les trois syndicats demandent l'ouverture de « véritables négociations » autour de ce projet, qui doit s'accompagner, selon eux, de hausses de salaires

Principal chantier du réseau TCL en 2006, la montée par la porte avant des bus sera obligatoire à partir du 1er juillet

Frédéric Crouzet