Des mini-apéros face aux géants

SOCIETE L'apéro géant est annulé mais les mini-apéros légaux continuent à s'organiser...

Frédéric Crouzet

— 

L'apéro géant Facebook, qui devait rassembler plus de 20.000 personnes le 28 mai place Bellecour, a donc été annulé.

Mais des fêtes plus petites et plus sobres continuent à se monter à Lyon par l'intermédiaire du réseau social. Sans coma éthylique ni autorisation préfectorale. L'association OSE organise ainsi ce jeudi soir, au bar Ké Pêcherie (1er), sa quinzième soirée, pour laquelle 400 personnes se sont déjà inscrites sur le groupe «apéro Facebook Lyon». Et espère bien ne pas voir débarquer en masse les déçus de l'apéro annulé. «Nous refusons l'amalgame avec les apéros géants», prévient Amélie Drillien, 26 ans, membre du bureau de l'OSE.

Risque de confusion

Car sur leur page Facebook, de nombreux internautes font la confusion entre les deux événements. «Nos soirées sont calmes et bon esprit. Elles ont lieu dans des bars avec qui nous avons l'habitude de travailler. Tout est encadré et les normes de sécurité respectées», indique l'organisatrice.

Les tout premiers apéros Facebook sont nés à Lyon début 2008 quand les membres d'un groupe d'internautes ont voulu se rencontrer «dans la vraie vie». Ils ont créé quelques mois plus tard l'association afin d'être «assurés». «Car on n'est jamais à l'abri d'un pépin», explique Amélie Drillien.

SANS ALCOOL

Un des ex-organisateurs de l'apéro géant de Bellecour a annoncé hier qu'il préparait une «fête sans alcool» pour septembre-octobre avec l'aval des autorités.