Le mobile du «casse du siècle»

JUSTICE Toni Musulin voulait dénoncer les conditions de travail chez Loomis...

F.C.
— 

Toni Musulin est jugé mardi au tribunal correctionnel de Lyon pour «vol et tentative d'escroquerie». Il a expliqué à ces avocats le mobile de son acte.

Pourquoi Toni Musulin a t-il détourné, puis vidé son fourgon chargé de 11,6 millions d’euros, après dix années passées au service de Loomis? «Il voulait mettre un coup de pied dans la fourmilière, dénoncer les conditions de travail et de sécurité dans cette société», avancent ses avocats.

Chez Loomis, seule partie civile du procès, l’affaire a eu des conséquences. Les deux convoyeurs qui accompagnaient Toni Musulin ont été sanctionnés.

Révolution chez Loomis

Et neuf dirigeants de l’entreprise, dont le PDG, ont été débarqués. «Toni Musulin a exploité des failles dans la sécurité de Loomis. Toutes les procédures n’étaient pas respectées dans l’entreprise», indique Kader Bengueche, délégué CGT de Loomis France, qui sera appelé à la barre pour témoigner.