Fête des lumières à Lyon : La sécurité ne faiblit pas autour de l’événement

DISPOsITIF Comme l’an dernier, l’Etat et la ville de Lyon ne lésineront pas sur les moyens pour encadrer la Fête des lumières prévue du 8 au 11 décembre

Caroline Girardon
Cette année encore, la fête des Lumières de Lyon sera placée sous haute sécurité.
Cette année encore, la fête des Lumières de Lyon sera placée sous haute sécurité. — Bony / Sipa
  • Un important dispositif de sécurité sera déployé pour encadrer la prochaine Fête des lumières de Lyon qui se déroulera du 8 au 11 décembre.
  • Les moyens seront les mêmes que l’an dernier : plus de 1.400 personnels de sécurité et de secours seront sur le terrain chaque soir.
  • La préfecture du Rhône a, par ailleurs, décidé d’interdire la manifestation du collectif d’ultradroite Les Remparts afin d’éviter « de sérieux troubles à l’ordre public ».

L’événement approche à grand pas. Le coup d’envoi de la Fête des lumières de Lyon sera donné jeudi, le 8 décembre. Pour cette nouvelle édition qui durera quatre soirs, l’Etat et la Ville ne lésineront pas sur la sécurité même si la menace terroriste semble être moins présente.

Un dispositif similaire à celui de l’an dernier sera reconduit. Dans le détail, 550 policiers nationaux et gendarmes seront déployés sur le terrain ainsi que 130 militaires de l’opération Sentinelle, 200 policiers municipaux et 70 agents de sécurité de voie publique. Par ailleurs, 470 agents de sécurité privée seront également engagés.

Le Service départemental métropolitain d’incendie de secours mobilisera plus de 140 pompiers et huit casernes déportées. Ils seront appuyés dans leur mission par des secouristes de la Croix-Rouge.

Interdiction de la manifestation des Remparts

« Une quarantaine de points seront équipés de dispositifs antibélier et des agents seront chargés, aux entrées, de filtrer le public par un contrôle visuel, d’effectuer des palpations de sécurité, d’éventuels contrôles d’identité et l’inspection des sacs et des bagages », indique la préfecture du Rhône qui a, par ailleurs, décidé d’interdire la manifestation du collectif d’ultradroite Les Remparts prévue le 8 décembre à 18h45.

Ce dernier avait appelé les Lyonnais à venir « honorer la tradition et rendre hommage à la Vierge Marie » lors d’un défilé organisé en marge de la traditionnelle procession aux flambeaux du diocèse de Lyon. « Cette manifestation est susceptible de générer de sérieux troubles à l’ordre public au regard des récentes violences commises par des militants des mouvances radicales et des slogans xénophobes scandés lors du rassemblement du 21 octobre 2022 », argumente la préfecture du Rhône. Pour rappel, Grégory Doucet, le maire de Lyon avait demandé la dissolution du groupe.



Et le masque dans tout ça ?

Si un périmètre sanitaire avait été instauré l’année dernière et que le masque était obligatoire en presqu’île ainsi qu’aux parcs de la tête d’or et Blandan, ça ne sera plus le cas pour cette nouvelle édition. En revanche, le port du masque « est fortement recommandé » dans les transports en commun.