RER métropolitains : Laurent Wauquiez « prêt » à travailler avec l’Etat en Auvergne-Rhône-Alpes

TRANSPORTS Emmanuel Macron a annoncé dimanche vouloir développer des RER dans dix métropoles françaises

20 Minutes avec AFP
Laurent Wauquiez, à Lyon le 7 avril 2022.
Laurent Wauquiez, à Lyon le 7 avril 2022. — ROMAIN DOUCELIN/SIPA

Laurent Wauquiez voit plutôt d’un bon œil l’annonce dimanche par Emmanuel Macron de sa volonté de développer dix RER métropolitains hors de la capitale pour favoriser la transition écologique. Le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes s’est ainsi dit « prêt » à travailler avec l’Etat sur ce dossier.

« Sur le papier, c’est une très bonne nouvelle mais notre tempérament un peu montagnard incite maintenant à attendre qu’on bascule dans du concret. Parce que nous, on est prêt », a-t-il déclaré. « Nous, ce projet-là, ça fait cinq ans qu’on y travaille et donc tout est prêt », a-t-il ajouté.

La question du financement

« Maintenant, le sujet, c’est pas d’avoir une annonce du président de la République, (…) c’est de savoir combien ? Combien d’argent est-ce qu’ils mettent » , a-t-il expliqué en rappelant que « le RER à Paris a été financé par des impôts nationaux et de la solidarité nationale ».

Le projet du « RER à la lyonnaise » représente sept milliards d’euros d’investissements à l’horizon 2035 avec des projets à court et moyen terme pour un montant de 1,4 milliard d’euros. La région évoque aussi des projets régionaux déjà « très aboutis » comme l’aménagement d’une nouvelle voie en gare de Lyon Part-Dieu ou d’une ligne Lyon-Trévoux (Ain) en Bus à haut niveau de service (BHNS).

Laurent Wauquiez a également indiqué vouloir travailler sur ce dossier avec le président écologiste de la Métropole lyonnaise, Bruno Bernard tout en précisant que son objectif était « de traiter l’ensemble des métropoles de notre territoire » comme Grenoble, Saint-Etienne, Clermont-Ferrand.