La chaîne locale TLM reprise par son équipe actuelle

A Lyon, C.B.

— 

L’Olympique Lyonnais se contentera de son OL TV, un point c’est tout. Le président du club, Jean-Michel Aulas était sur les rangs pour reprendre la chaîne déficitaire Télé Lyon Métropole, dont Le Progrès souhaitait se séparer. Mais ce mercredi, le quotidien régional a officiellement annoncé qu’il «choisissait de vendre sa participation majoritaire dans TLM» - soit 60% du capital - à l’actuel directeur général de la chaîne, Jean-Pierre Vacher.

Le groupe Progrès avait à choisir entre deux projets: celui de Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais, qui souhaitait faire fusionner TLM avec l’OL TV pour en faire une télé généraliste. Et celui de Jean-Pierre Vacher, donc, qui ambitionne de faire de TLM «une chaîne locale d’information en continu». Le directeur actuel et la vingtaine de salariés de la chaîne avaient convaincu une douzaine d’investisseurs locaux de participer à ce plan de reprise.

Une indépendance éditoriale garantie, selon TLM

Dans un communiqué, TLM, qui a fêté ses vingt ans l'an passé, se félicite de ce choix qui «offrira la garantie de l’indépendance éditoriale de la chaîne.» La grille de programmes va connaître «un renouvellement considérable dans les mois à venir», souligne l’équipe.

La filiale OL Groupe affirme avoir pris acte de ce choix qui «privilégie l’aspect social». Le projet de l’OL menaçait en effet une partie des effectifs déjà réduits de la chaîne. Le club se dit cependant «prêt à étudier d’éventuelles synergies permettant de concourir à la réussite du projet retenu.»