Les soins d'urgence du cœur à portée de main

Frédéric Crouzet

— 

Une grosse boîte vert et blanc qui peut sauver des vies. Posée contre le mur du centre culturel et de la vie associative de Villeurbanne, cours Emile-Zola, elle renferme un défibrillateur cardiaque, le premier de l'agglomération à être en accès libre au grand public 24 heures/24. La commune vient d'investir 25 000 € pour acquérir douze appareils destinés à ranimer les personnes victimes d'un arrêt cardiaque, dont sept seront placés sur la voirie, devant des équipements sportifs ou municipaux très fréquentés.

« Leur usage est simple »
Jusqu'à présent, dans l'agglomération, seules quelques gares, bâtiments municipaux, stades ou centre commerciaux disposaient de défibrillateurs, dont l'usage était réservé à des personnels formés. « S'ils sont dans une mairie qui est fermée à 17 h, ça ne sert à rien », estime le Pr Pierre-Yves Gueugniaud, directeur du Samu de Lyon. Pour lui, leur installation dans la rue est un « acte citoyen ». « La France a du retard dans ce domaine. Aujourd'hui, le taux de survie lors d'un arrêt cardiaque est de 5 % à Lyon. Il est de 30 % au Japon, où il y a de nombreux défibrillateurs publics. Si un témoin intervient dans les quatre minutes, cela améliore les chances de survie, le temps que les secours arrivent. » « Et leur usage est simple », assure Roger Petit-Richard, responsable régional du fabriquant Schiller. Cette mallette portable, équipée d'une assistance vocale, guide l'utilisateur pour la pose des deux électrodes autocollantes sur le thorax. « Elle fait ensuite un diagnostic automatique. Elle ne peut envoyer un choc électrique qu'en cas d'arrêt cardiaque avéré », explique-t-il. L'utilisateur bénéficie aussi d'une aide du Samu. Lorsque l'on ouvre la borne pour saisir le défibrillateur, elle se connecte automatiquement au standard téléphonique des secours. Villeurbanne souhaite acquérir d'autres appareils « afin de mailler le territoire de la ville », indique Frédérique Guerrier-Sagnes, médecin directeur du service de santé publique de Villeurbanne. A Lyon, un projet est en cours afin d'équiper les rues piétonnes de défibrillateurs en libre accès.

Où les trouver ?

A Villeurbanne, les autres défibrillateurs en libre accès seront installés dans les prochaines semaines devant l'Espace info, cours Emile-Zola face à la salle des Gratte-Ciel, place Charles-Hernu et sur les façades des équipements sportifs des Brosses, des Iris et Boiron-Granger. Cinq appareils vont également équiper les patrouilles de la police municipale.