Guilherme sur le point d'être expulsé

— 

La mobilisation des parents d'élèves et du Réseau éducation sans frontières (RESF) n'aura pas suffi. Hier soir, Guilherme, ce père de famille Angolais de 37 ans, risquait de ne pas finir la nuit au centre de rétention de Saint-Exupéry, où il est retenu depuis jeudi. « Nous sommes très inquiets. Il pourrait être expulsé dans les prochaines heures », confiait RESF vers 19 h. Hier matin pourtant, le ministre de l'Intérieur Eric Besson, interrogé par Europe 1 sur ce sujet, avait promis d'examiner le dossier. Mais, au même moment, la demande d'asile de Guilherme était refusée. A l'école Gilbert-Dru (7e), où ses deux enfants sont scolarisés, la nouvelle a fortement choqué les parents, mobilisés depuis des semaines en soutien à cette famille. « C'est honteux de s'acharner sur eux. Ils veulent juste vivre normalement », s'insurge une mère. En trois mois, Guilherme a fait deux séjours en rétention et un à la prison de Corbas, pour avoir refusé d'embarquer dans l'avion devant le ramener en Angola.E. F.