« Échec » pour les siemens

— 

Une dernière grève pour rien ? Hier, pour la reprise des négociations entre la direction et les représentants du personnel de Siemens VAI MT, la majorité des 600 salariés ligériens du groupe allemand ont cessé le travail. Siemens a néanmoins maintenu la fermeture du site de Saint-Chamond pour 2011 et le licenciement de 220 personnes à partir d'août 2010. « Pour nous, c'est un échec complet. Notre but était de sauver des emplois », soupire Georges Boncompain, membre de l'intersyndicale. Les représentants du personnel ont obtenu le maintien d'une prime de départ comprise entre 25 000 et 45 000 €.