Le quartier d'affaires de la Part-Dieu, nichoir de haut vol

LYON Des travaux à 80m du sol pour sauver des faucons pèlerins...

Carole Bianchi

— 

Image d'un faucon Pèlerin.
Image d'un faucon Pèlerin. — APESTEGUY/SIPA
Un brin de nature au cœur du quartier d’affaires de la Part-Dieu. Ce lundi matin, le Centre ornithologique de  Rhône-Alpes et la Ligue de protection des oiseaux (LPO) doivent faire installer, à plus de 80 m du sol, un nichoir pour faucons pèlerins sur la façade de la tour EDF, rue des Cuirassiers. Signalé par des habitants, ce couple de rapaces très rares a été identifié en novembre dernier par la LPO. Selon Jean-Pascal Faverjon, bénévole de l’association, les deux faucons pèlerins vivraient « depuis plusieurs années » en toute tranquillité au sommet de la tour UAP désaffectée.
 
Ils chassent à plus de 300 km/h
 
Ces rapaces, considérés comme les plus rapides au monde avec des pics atteignant les 300 km/h pour attraper leurs proies, ont été attirés par l’important nombre de pigeons, corbeaux et étourneaux du quartier. « La nature s’autorégule, indique Jean-Pascal Faverjon. Nous avons retrouvé des restes d’oiseaux sur le toit de la tour que nous allons analyser. » À peine remises de cette découverte inattendue, les associations ont dû s’activer pour tenter de trouver un nouveau domicile aux rapaces, les travaux de destruction de la tour UAP devant débuter très prochainement. « Nous avons contacté plusieurs tours. Car même si nous essayons de répondre aux attentes du couple, leur installation dans un nid de substitution reste aléatoire ».

La Foncière des Régions, propriétaire de la tour EDF, a aussitôt souhaité participer à cette aventure. « Cela permet de contribuer à la biodiversité, souligne la Foncière. Nous avons mené la même expérience dans le quartier de La Défense (Hauts-de-Seine) il y a un an. Nous nous sommes aperçus qu’en éloignant les nuisibles, les faucons pèlerins favorisaient la propreté des bâtiments ». La LPO espère désormais que la tour de la Part-Dieu, pour le moment réticente, accepte de participer à l’expérience. Dans quelques jours, les parades nuptiales vont débuter. Et la LPO aimerait bien voir quelques œufs dans l’un des nouveaux nids.
Habitués aux falaises 
Deux couples de faucons pèlerins ont été recensés dans le Rhône (Part-Dieu et Feyzin). Ils sont d’ordinaire nichés en haut des falaises, en pleine nature, où ils peuvent être chassés par le Grand-duc d’Europe (hiboux), inexistants en ville.