Dans le Rhône, les candidats enfin en liste

REGIONALES Les principales formations ont constitué leurs équipes...

Frédéric Crouzet

— 

Dans les starting-blocks. Les principales formations politiques ont enfin bouclé ce week-end leurs listes de candidats en vue des élections régionales des 14 et 21 mars. Elles peuvent depuis lundi les déposer officiellement en préfecture. «La composition de la liste s’est plutôt bien passée», confie un des 45 colistiers d’Europe Écologie dans le Rhône. «Nous ne sommes pas une liste, mais une équipe. On essaye de prendre nos décisions ensemble», indique Véronique Moreira, tête de liste Europe Écologie dans le Rhône. Le chef de file régional Philippe Meirieu, n’y figure qu’en quatrième position. «Nous ne sommes pas dans une personnalisation excessive», explique l’universitaire.
 
 Carte géographique au PS et à l’UMP
 
Les écologistes ont tenté l’équilibre entre les élus ou militants des Verts et les personnalités venus du monde associatif. Chez le président sortant Jean-Jack Queyranne (PS), tête de liste dans le Rhône, on a joué la carte de la «représentativité territoriale», avec des colistiers de chaque circonscription, et des places réservées aux alliés du PRG et du MRC. «Notre liste est à l’image du département», indiquait lundi Jean-Jack Queyranne, en présentant ses colistiers du Rhône.
 
Le président sortant et Philippe Meirieu devront cependant probablement remanier leurs listes entre les deux tours, en vue d’une fusion. À l’UMP, la liste du Rhône menée par Nora Berra n’est pas encore entièrement bouclée. Les premières places éligibles ont cependant été attribuées ce week-end. Mais l’ouverture aux «partis amis», ainsi que les critères géographiques, ont mis hors course plusieurs conseillers régionaux sortants.

>> Le buzz et tout ce qu'il faut savoir sur la campagne, se trouve par ici dans le journal de campagne