Manifestation sauvage à lyon contre la réforme des lycées

— 

L'appel à la mobilisation a été lancé par mail et via les réseaux sociaux et s'est répandu comme une traînée de poudre dans les lycées lyonnais. Hier matin, environ 400 élèves ont défilé, de manière sauvage, dans le centre-ville contre les suppressions de postes enseignants prévus à la rentrée 2010 et la réforme du lycée voulue par le ministre Luc Chatel. Cette dernière prévoit notamment un renforcement du soutien scolaire, une revalorisation des filières littéraires et technologiques. Et rend optionnelle l'histoire-géographie en terminale S. « Cela doit rester une matière principale, s'insurge Soraya, en seconde à la Martinière Montplaisir. C'est en connaissant notre histoire que nous construisons notre avenir ». Scolarisée en première ES au lycée Ampère, Louise s'inquiète, elle, de l'avenir réservé aux sciences économiques et sociales « dont un bon nombre d'heures de cours vont disparaître ». « Luc Chatel a présenté une réforme fourre-tout en espérant qu'on ne verrait pas qu'il s'attaque à des matières essentielles », peste l'adolescente. Malgré cette mobilisation, tous les cours se sont déroulés normalement hier à Lyon, selon le rectorat. W

E. F.