Les agents du stationnement en grève

— 

Un peu de répit pour les automobilistes. Les agents municipaux de l'Unité de contrôle du stationnement (UCS) de Lyon ont décidé hier de poursuivre leur mouvement de grève entamé samedi. Ils ont une nouvelle fois manifesté devant les grilles de l'hôtel de ville, sifflet à la bouche, pour demander des revalorisations salariales et dénoncer leurs conditions de travail. « Nous sommes constamment agressés par les automobilistes que nous verbalisons », indique un agent, casquette à damier sur la tête. A l'issue d'une réunion avec l'administration, ils ont obtenu hier 15 jours de RTT en échange d'une demi-heure de travail quotidien supplémentaire. Alors qu'ils voulaient une revalorisation de 40 euros par mois, la municipalité a proposé d'étaler cette somme sur 2010 puis 2011. « Les agents ont refusé. Ils en ont vraiment ras-le-bol. La pression est énorme. Le nombre de places payantes augmente, mais pas les effectifs », déplore Richard Delauzun, secrétaire général de la CGT Ville de Lyon. W

F. C.