La fille de Toni Musulin porte plainte

FAIT-DIVERS Elle a été agressée par un homme en voulant «au pognon de son père»...

M. D. avec agence
— 
Toni Musulin, le convoyeur qui a reconnu avoir détourné 11,6 millions d'euros, le 5 novembre 2009.
Toni Musulin, le convoyeur qui a reconnu avoir détourné 11,6 millions d'euros, le 5 novembre 2009. — AFP PHOTO POLICE JUDICIAIRE
Une lycéenne de 18 ans, qui pourrait être la fille de Toni Musulin, le convoyeur de fonds accusé d'avoir volé plus de 11 millions d'euros à Lyon, a déclaré avoir été victime d'une tentative d'enlèvement mardi en Savoie, selon le parquet de Chambéry.
 
Habitant en Savoie, «cette jeune fille a déposé plainte mardi pour une tentative d'enlèvement qui aurait eu lieu le jour même», a déclaré le procureur de la République Jean-Pierre Valensi. L'enquête a été confiée à la police judiciaire, qui n'a pour le moment pas trouvé de témoin ni d'élément matériel concernant cet enlèvement, selon le procureur.

«On en veut au pognon de ton père»
 
La jeune fille, qui a été hospitalisée une journée avec des hématomes à la jambe, a déclaré avoir été agressée sur le trajet entre son domicile et son lycée, immobilisée et frappée par un homme portant des gants de cuir, qui a tenté de l'emmener, selon son avocat.  Elle a indiqué qu'un véhicule passant par là avait klaxonné, surprenant l'agresseur, qui a relâché sa prise, et lui donnant l'occasion de fuir et de réfugier dans une pharmacie.
 
«Elle a rapporté que l'homme avait dit qu'elle était plus jolie que ce que Musulin lui avait dit, et qu'il voulait l'argent de son père», a déclaré Frédéric Lalliard. «On en veut au pognon de ton père», aurait dit l'agresseur, selon des propos rapportés par la victime et relayés par le quotidien régional Le Progrès, que le parquet n'a pas confirmé.

Peu de «doutes sur la crédibilité de l'agression»
 
«Selon moi il y a peu de doutes sur la crédibilité de cette agression, mais ce n'est pas forcément le fait de milieux mafieux: on peut imaginer un rigolo, qui a voulu profiter de la situation», a-t-il ajouté, soulignant que la mère et la fille étaient «très inquiètes».
 
La lycéenne, qui est selon l'état civil la fille d'un autre homme et n'avait pas de contact avec Musulin, a appris récemment qu'elle pourrait être la fille du convoyeur de fonds . Selon son avocat, elle a porté le nom Musulin pendant huit ans, sans le connaître, avant d'être reconnue par le nouveau compagnon de sa mère. Elle a découvert à l'occasion de la médiatisation de l'affaire Musulin l'identité de celui qui pourrait être son père biologique. Sur les conseils de la police, elle a quitté pour quelques semaines son lieu de résidence, qui fait l'objet de patrouilles policières.
OU EST L'ARGENT?

Toni Musulin a dit au juge d'instruction qu'il n'avait pas emporté les 2,5 millions d'euros manquants, a annoncé ce jeudi le parquet de Lyon. Selon le journal Le Progrès, Musulin a avancé aux enquêteurs deux hypothèses: l'argent a été volé, soit dans le fourgon abandonné après le vol, soit dans le garage où les autres billets ont été retrouvés.