Union pour l'application de la loi Dalo

— 

Le préfet du Rhône sommé de respecter la loi sur l'hébergement d'urgence. Dix associations lyonnaises de soutien aux sans-abri et organisations syndicales (CGT, CFDT, FSU, Unsa et Solidaires) ont adressé hier une lettre ouverte à Jacques Gérault pour lui demander d'appliquer l'article 4 de la loi Dalo. Selon cet article, « toute personne accueillie dans une structure d'hébergement d'urgence doit pouvoir y demeurer ». « Or cela n'a jamais été le cas dans le Rhône », dénonce Marine Fourié, porte-parole des Enfants de Don Quichotte. « Privés de moyens, les centres sont contraints de remettre les sans-abri à la rue, ce qui empêche toute reconstruction », ajoutent les signataires, en attente d'une réponse rapide des autorités. Faute de quoi, préviennent-ils, « les recours juridiques contre l'Etat pour que la loi soit appliquée risquent de se multiplier. » Chaque nuit, sur le Grand Lyon, entre 100 et 150 personnes ayant fait appel au 115 dorment dans la rue, faute de places dans les structures adaptées. W

E. F.