Prison pour les gendarmes violents

— 

Deux gendarmes mobiles derrière les barreaux. Le tribunal correctionnel de Vienne a condamné, mardi, deux militaires à des peines d'emprisonnement de six mois et un an pour avoir humilié et violenté un adolescent, en avril 2008, à l'Isle d'Abeau (Isère). L'un d'eux a été exclu définitivement de la gendarmerie. Deux autres gendarmes ont écopé de peine avec sursis. Cette patrouille originaire d'Aurillac, venue en renfort pour la sécurisation d'un collège à l'Isle d'Abeau, avait contrôlé, le 4 avril 2008 aux abords de l'établissement, un garçon de 15 ans signalé comme un éventuel fauteur de trouble. Ils l'avaient laissé repartir avant de réaliser que l'adolescent leur avait donné une fausse adresse. Les gendarmes l'avaient alors de nouveau interpellé. Giflé en pleine rue par le chef de patrouille, le garçon avait été ensuite conduit sur un chemin à Vaulx-Milieu. Entièrement nu, l'adolescent avait de nouveau été giflé avant d'être menacé de mort avec un couteau et un bâton télescopique. W

F. C.