Oullins doit ouvrir ses cantines

— 

Retour à la case départ. Depuis hier, la municipalité UMP d'Oullins remet en place l'ancien règlement de ses cantines scolaires. Depuis la rentrée, de nouvelles modalités d'inscription donnaient la priorité aux enfants ayant deux parents en activité et exigeaient un engagement à l'année. Les autres devaient bénéficier d'une dérogation de la mairie. Mais le Conseil d'Etat vient d'ordonner la suspension de cette réglementation attaquée par la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) du Rhône, qui la jugeait « discriminatoire ». Selon la FCPE, le Conseil d'Etat estime que la délibération du conseil municipal « interdit illégalement l'accès au service public de la restauration scolaire à une partie des enfants scolarisés ». « Nous prenons acte de cette décision en attendant un jugement sur le fond, souligne Christine Chaland, adjointe aux affaires scolaires à la ville d'Oullins. Le nouveau règlement commençait pourtant à satisfaire de nombreux parents. Il nous permettait de mieux adapter l'accueil et de réduire le nombre d'inscrits, qui augmentait de 2 % chaque année. » W

C. B.