L'usine ABB occupée par les salariés

— 

La grogne continue à Chassieu, chez le géant de la robotique automobile ABB. A l'appel de la CGT, des dizaines de salariés se sont mis en grève hier matin et ont décidé d'occuper leur entreprise pour protester contre la vague de licenciements prévue par leur direction. Au total, 540 postes doivent être supprimés en France, dont 96 sur le site de Chassieu.

Au printemps dernier, l'annonce de ce plan social avait suscité la mobilisation des personnels et quelques débordements. La direction d'ABB France avait alors porté plainte contre X pour « séquestration, injures et dégradations ». Dans le cadre de cette affaire, six délégués syndicaux, dont cinq de Chassieu, étiquetés CGT et CFDT, avaient été entendus fin octobre par les gendarmes de Montluel (Ain). « Les personnels luttent aussi aujourd'hui contre cette volonté de criminaliser l'action revendicative », a indiqué hier l'union départementale de la CGT du Rhône. W

E. F.