Toni Musulin, le convoyeur qui a reconnu avoir détourné 11,6 millions d'euros, le 5 novembre 2009.
Toni Musulin, le convoyeur qui a reconnu avoir détourné 11,6 millions d'euros, le 5 novembre 2009. — AFP PHOTO POLICE JUDICIAIRE

FAIT DIVERS

Le convoyeur toujours introuvable

Avec 11,6 millions dans les poches...

Les enquêteurs recherchent toujours dimanche Tony Musulin, le convoyeur de fonds qui s'est volatilisé jeudi à Lyon avec 11,6 millions d'euros.

>> Comment est-ce possible de réaliser un tel hold-up? la réponse ici

L'origine serbe ou croate de ce convoyeur français est une piste «travaillée», explique une source judiciaire à l’AFP, refusant de commenter des informations de presse qui ont fait état de la location par Tony Musulin, avant le vol, d'une camionnette à bord de laquelle il aurait pu s'enfuir.

«Quelqu'un de très simple et qui en même temps aime les belles choses»

Aucun avis de recherche international n'a pour l'heure été diffusé par Interpol, l'organisation policière internationale, dont le siège est à Lyon.

L'ancienne compagne du convoyeur recherché, tenancière d'un bar à Villeurbanne, dans la banlieue de Lyon, l'a décrit comme «quelqu'un de très simple et qui en même temps aime les belles choses», samedi sur la chaîne TF1.

«Sa vie, c'était le boulot, le sport et rester chez lui le soir»


«C'est quelqu'un de très économe qui, même s'il a de l'argent, ne va pas le flamber pour autant. Sa vie, c'était le boulot, le sport et rester chez lui le soir», a ajouté celle qui a vécu onze ans avec Tony Musulin, avant leur séparation il y a un an.

Employé chez Loomis, groupe suédois de transports de fonds, depuis une dizaine d'années, Tony Musulin a disparu jeudi au volant de son fourgon blindé alors que ses deux collègues étaient sortis pour une halte.