L'emploi de nouveau menacé dans la vallée du Gier

— 

Après les fermetures de Giat Industries et de la verrerie Duralex, 700 emplois se retrouvent de nouveau sur la sellette dans la vallée du Gier. Hier, un millier de personnes ont manifesté conjointement à L'Horme et à Saint-Chamond (Loire) pour protester contre les fermetures des sites de Siemens VAI Metals ­Technologies et ThyssenKrupp, programmées pour le début 2010. Les deux cortèges, composés de salariés et d'élus locaux, se sont retrouvés sur le grand rond-point situé à la limite des deux communes. « Nous devons lutter de façon collective pour la sauvegarde de l'emploi, sinon cette ­vallée deviendra un désert », a déclaré André Quiblier, porte-parole du fabricant de vilebrequins ThyssenKrupp Mavilor. Le président de l'agglomération de Saint-Etienne, Maurice Vincent (PS), a, de son côté, adressé à Matignon une demande de rendez-vous pour préparer un plan de revitalisation de la vallée ­industrielle. « Je n'ai toujours pas reçu de réponse », a-t-il commenté devant les manifestants. W

F. C. (avec AFP)