Rhône-Alpes passe son tour pour les TER

— 

Des trains express régionaux (TER) pas assez grands pour Rhône-Alpes. La région ne bénéficiera d'aucune des cent rames annoncées au niveau national dans la première tranche d'un contrat signé hier entre Alstom et la SNCF. Selon Bernard Soulage (PS), vice-président du conseil régional délégué aux Transports, « la hausse de fréquentation des TER est telle en Rhône-Alpes » que l'achat de ces rames n'aurait pas suffi. Il n'exclut cependant pas une future commande de 30 à 50 rames d'ici à 2020, dans le cadre de la deuxième tranche optionnelle.

La région est davantage intéressée par un autre marché portant sur une centaine de rames à deux niveaux. Le choix du constructeur doit être annoncé début décembre. « Nous prévoyons l'achat de 40 de ces rames, soit 15 000 à 16 000 places assises », explique Bernard Soulage. Ce qui devrait, selon lui, être suffisant pour absorber la hausse de la fréquentation. Entre 2006 et 2008, elle a augmenté de 10 % par an. W

Carole Bianchi

Lire aussi page 10