Terminus pour le Lyon-New York

Frédéric Crouzet

— 

A partir du 4 novembre, les Lyonnais qui veulent se rendre à New York devront transiter par Paris ou Londres. L'aéroport de Lyon a annoncé hier que les compagnies aériennes Delta Airlines et Air France ont décidé d'arrêter la liaison transatlantique directe, seize mois seulement après l'ouverture de la ligne. En septembre dernier, les deux compagnies avaient déjà renoncé à exploiter les quatre vols hebdomadaires entre Lyon et New York durant la période hivernale en raison de la crise qui frappe le secteur aérien. Ils ne reprendront pas en avril. « La ligne bénéficie d'un bon taux de remplissage mais cela ne répondait pas aux objectifs de rentabilité financière de la compagnie américaine », explique la direction de l'aéroport.

En un an, les Boeing 757-200 de 174 places ont transporté 50 000 passagers entre Saint-Exupéry et l'aéroport JFK. Les compagnies prévoyaient deux fois plus de trafic dans les années à venir. Avec la crise, la clientèle américaine et les classes affaires françaises ont boudé ce vol direct, qui en est désormais à son quatrième échec. Delta avait déjà fermé cette ligne en 2001, un an après son lancement. American Airlines et Air France s'étaient eux aussi lancés dans l'aventure en 1989 et 1990 avant d'abandonner. La plateforme lyonnaise espère cependant une reprise de la ligne à l'horizon 2011. « Nous travaillons déjà avec les compagnies sur la mise en place, dès la reprise économique, d'une liaison avec New York », a assuré hier Yves Guyon, président du directoire des aéroports de Lyon. W