Un maire condamné

— 

Le tribunal correctionnel de Vienne (Isère) a condamné hier à 18 mois d'emprisonnement avec sursis le maire de Pont-de-Chéruy, Alain Tuduri (divers droite), pour « discrimination raciale ». L'élu était poursuivi pour avoir « usé abusivement de son droit de préemption » afin d'empêcher « des acquéreurs potentiels de biens immobiliers portant un nom à consonance maghrébine de s'installer sur la commune », a précisé l'avocat de SOS Racisme, Me Joël Grabarczyk. Il devra verser plus de 10 000 euros de dommages et intérêts aux deux plaignants qui avaient engagé des poursuites en 2002. W

F. C. (avec AFP