Un an de prison ferme requis

Carole Bianchi

— 

La saisie des 55 000 paquets de cigarettes contrefaites avait été largement médiatisée lors de la venue du ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, le 8 octobre à Lyon. Hier, le ministère public a requis deux ans d'emprisonnement dont un an ferme à l'encontre de Ana et Ioan. Ce couple de Roumains, ayant cinq enfants, était jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Lyon pour « détention de produit de marque contrefaite et de marchandise importée en contrebande ».

Pas moins de 5 517 cartouches de Marlboro avaient été retrouvées fin septembre dans les faux plafonds de l'appartement familial et dans une camionnette qu'ils avaient chargée. Le procureur a également demandé le versement de 291 500 euros de dommages et intérêts à la société Philip Morris, partie civile au procès. « C'est une affaire de personnes qui ont trafiqué de façon grave », a souligné le procureur. Le couple, sans casier judiciaire, a été dénoncé le 24 septembre par un riverain qui promenait son chien. Ana et Ioan s'apprêtaient à aller revendre six cartons pour 6 000 euros dans le quartier de Perrache. Interrogés sur l'origine des cigarettes, ils ont répondu les avoir volées dans un camion, près de Gerland. « Mais nous n'avons jamais voulu faire du mal », s'est défendu Ana. Le jugement devait être rendu tard dans la soirée. W