Le projet Lyon Cité Campus avance, mais très lentement

— 

Pour voir les campus de demain prendre forme sur le Grand Lyon, il faudra encore patienter quelques années. Aucune des réalisations phares du programme Lyon Cité campus, financé à hauteur de 575 millions d'euros par l'État et de 152 millions par les collectivités territoriales, ne devraient débuter avant trois ans. « Si tout va comme nous le souhaitons, nous lancerons l'an prochain les études techniques pour les trois sites du futur campus Charles-Mérieux à Gerland (7e) et pour la restructuration de la Doua (Villeurbanne) autour de cinq quartiers scientifiques », a détaillé hier le président du pôle de recherche et d'enseignement supérieur (Pres), baptisé Université de Lyon. « L'objectif est de lancer les appels à projets pour fin 2010 et de pouvoir commencer les premiers travaux fin 2011-début 2012 », poursuit Michel Lussault, qui envisage de créer en partenariat avec la Caisse des dépôts et consignations une société immobilière, filiale du Pres, pour mener à bien les chantiers. Seule une infime partie du projet Lyon Cité campus devrait émerger dès 2010, avec la construction au sein de l'institut de biologie et de chimie des protéines, sur Charles-Mérieux, d'un centre d'imagerie 4D. Cette plateforme de recherche sera financée par l'université de Lyon et le conseil général. « C'est une petite opération très symbolique qui montre que nos projets avancent », s'est réjoui le président. W

E. F.