Le PCF veut rassembler aussi

— 

Six semaines pour réunir la gauche et faire barrage à la droite aux prochaines élections régionales. Tel est l'audacieux pari qu'espèrent relever d'ici à la mi-novembre les élus communistes rhônalpins, opposés à l'alliance « arc-en-ciel » proposée par Jean-Jack Queyranne. Candidat à sa succession, le président PS de la région est partisan d'une coalition allant du PCF au MoDem. « Mais il faudra compter sans les communistes pour une alliance de la gauche avec le centre-droit sur fond d'acceptation du libéralisme », a indiqué hier Gilles Ravache, président du groupe PCF à la région. Les communistes proposent donc de construire un projet politique alternatif, lors d'ateliers de travail fédérant tous les partis de gauche. Le premier aura lieu à Grenoble le 10 octobre, le second à Villeurbanne, le 20. Quant à savoir si le PCF partira seul au premier tour en cas d'échec de l'alliance souhaitée, ou s'il refusera de rallier une liste de gauche ouverte au MoDem au second, il faudra attendre. « Nous espérons ne pas en arriver là », ont répété hier les élus communistes, éludant la question. W

E. F.